L’Enfer: L’expérience utilisateur

Pendant un moment de latence je me suis recommandé à mon système NoSQL interne et instantanément il a pris en charge mon être par parties, sans effort, intuitivement renseigné sur mon besoin client. Ma database a été démembrée puis nettoyée et recomposée logiquement, mappée. Je me suis souvenu qu’en 2007 j’étais sur le forum anonyme d’un ami sans qu’il le sache, et je lisais en cachette quelques écrits. Son style méticuleux décrivait des personnages. Un grand vieux écoutait son casque, la main droite posée dessus, son visage était criblé de trous et son esprit était en lévitation. Le casque lui chuchotait des informations de nature guerrière sur des bataillons en approche. Sa main gauche était dissimulée derrière ses fesses. Les écrits essayaient de rendre compte d’une sous-structure futuristique du monde. Puis ma database a été réduite en une représentation intelligible. À table nous parlons art et patrons, nos patrons ainsi que leurs schémas ingénieuriaux de relations, les patrons de leur amour professionnalisé. Je vois leur amour graphé sur des bordereaux A4, je ris fort en disant qu’entre eux deux ça finira en levrette claquée tout ça, ça m’a l’air évident. Je ris fort et je regarde la table où nous sommes assis avec les collègues, dont une qui nous raconte son expérience utilisateur-ice podcast, comme elle a écouté attentivement, comme un élève suit la fumée des casseroles manipulées par son maître, le maître des tonneaux bosselés au petit marteau. Tu vois, sans pouvoir voir, sans visualisation ton imagination travaille beaucoup plus, je le voyais avec son tonneau et son marteau, et il y a plein de détails que tu retiens, l’empennage par exemple, je savais pas ce que c’était, tu visualises tout, c’est dingue. Elle a les larmes aux yeux. Elle insiste sur le petit marteau qui ne sort pas de son esprit, rougissante, on ne voit plus sa main, elle me fixe dans les yeux, sa main dissimulée derrière ses fesses, et me dit que même maintenant, le visage bleui par les reflets info directe live de la télé, encore, la seule chose qu’elle a envie de faire c’est d’enfoncer le doigt qui cercle déjà son anus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s