Le démon de Maxwell

Le démon de Maxwell n’est pas qu’une image. Quand Mephisto crée du vin, invoque de la matière au creux de sa paume, il en appelle au démon de Maxwell qui accelére les particules, les ordonne sur des distances incongrues. Il est débiteur de l’entropie de ce monde. Mais il ne paye pas le prix dans le siècle et le débit incombe à son invocateur. Faust congru à l’entropie sur des comptes à solder hors temps quand l’espace et ses projections se seront définitivement contractés. C’est la grande roue du fisc qui forme la classe adjacente de la dignitas. Par la gauche ou par la droite, c’est le chemin de la main gauche ou le chemin de la main droite. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s