Le Temps et les Diagrammes (3): l’idée d’amour chez Sloterdijk

Sloterdijk procède lentement par entrelacs, des petites descriptions, des à côtés organiques au lexique surprenant. On voit que c'est un érudit; on se sent tout simplement petit. Il infirme et affirme des analogies géométriques avec force, il guide l'abstraction en désignant une flore dense de signes formalisés. Sa démarche est celle d'un maître patient et … Lire la suite Le Temps et les Diagrammes (3): l’idée d’amour chez Sloterdijk